la lumière de la nuit pleine lune lumière tournage

L’éclairage au cinéma : maîtriser la lumière de la nuit

La lumière de la nuit est un cas souvent rencontré mais la lumière de la lune est souvent difficile à reproduire à l’image. La raison principale provient de la façon dont notre œil perçoit cette lumière. Lorsque l’obscurité prend place, notre vison utilise les cellules bâtonnets plutôt que les cônes. Celles-ci sont plus sensibles à […]
La lumière de la nuit est un cas souvent rencontré mais la lumière de la lune est souvent difficile à reproduire à l’image. La raison principale provient de la façon dont notre œil perçoit cette lumière. Lorsque l’obscurité prend place, notre vison utilise les cellules bâtonnets plutôt que les cônes. Celles-ci sont plus sensibles à la luminosité ou luminance mais moins à la couleur. Comme nous sommes des êtres diurnes, ces cellules sont également moins nombreuses et par conséquent notre vision est moins bien définie la nuit. C’est cette mauvaise vision qui rend la reproduction de la lumière de nuit difficile. Voici les trois cas que nous pouvons rencontrer pour la nuit.

La nuit noire, une lumière à tricher obligatoirement au cinéma

Le noir total peut être un effet boule pour une mise en scène. Néanmoins les metteurs en scène apprécient de donner à voir au spectateur ; même lorsque l’intrigue se passe une nuit sans lune ou par mauvais temps. L’œil ne distingue quasiment rien sinon les formes assez proche de nous.
Pour l’enregistrer une image il faut impérativement un peu de lumière, comme si la lumière de la lune passait au travers d’un nuage. En montant les ISO de la caméra et avec l’iris de l’objectif ouverte, le capteur est suffisamment exposé. Pour recréer ce fond lumineux diffus, il faut utiliser un projecteur faible puissance de préférence HMI 100W ou 200W pour pouvoir facilement tricher la balance de la caméra. Cette source doit être très diffusée avec un gridcloth à l’horizontal. L’image doit être exposée ou sous-exposée et décontrastée (soit dans le menu caméra soit à l’aide d’un filtre low contraste). Évidemment plus le décor est petit, plus c’est facile de faire cet éclairage. Une plaine en extérieur demande de gros moyens techniques, soit de multiples sources et toiles, soit des ballons gonflés à l’hélium comme ceux d’Airstar.

nuit noireOn peut profiter du noir pour ne mettre qu’un élément lumineux en valeur.



La pleine lune, un classique de la lumière de la nuit au cinéma

La nuit de pleine lune produit assez d’éclairement pour exposer les parties de l’image dans la lumière. Généralement la lumière vient en contre ou 3/4 contre par rapport à la caméra afin de conserver à maximum de noirs à l’image. Sa lumière est blanche voir légèrement bleutée. Le ciel , lui, est totalement noir. Le contraste est alors bien net entre la zone éclairée et la zone dans l’ombre. Avec un bon réglage ISO et une ouverture suffisante, on peut obtenir une bonne exposition de la partie dans la lumière. Pour les parties sombres, on peut légèrement décoller les noirs pour avoir quelques détails.
C’est la façon classique d’éclairer la nuit. Souvent les directeurs de la photographie utilisent la lune en contre pour dessiner les silhouettes et des sources logiques ou non pour mettre un visage ou un élément en valeur.

victoria_abril_lune_caniveauLa lumière de la lune tombe sur Victoria Abril (La lune dans la caniveau)



La ville, le charme de la lumière naturelle

Le dernier cas est le plus simple, c’est la rue éclairée par les lampadaires ou les enseignes de magasins. Ici avec un bon réglage de sensibilité et de l’ouverture, c’est possible d’enregistrer l’image. L’esthétique dépend du décor et de comment la lumière joue dessus. Il n’est pas rare d’avoir de très beaux résultats grâce à ces lumières. Pour la reproduire, il faut se baser sur l’éclairage que l’on peut observer et faire tomber plusieurs sources d’en haut en leur donnant l’aspect de lampes à vapeur de sodium ou LED des lampadaires. Pour les enseignes, une petite source HMI ou LED bien diffusée donne un bon effet. On peut également jouer sur les couleurs de la lumière, des clignotements ou autres effets qu’on peut voir la nuit dans une ville. Il faut laisser parler son inspiration pour que la lumière trouve le charme des lumières de la nuit.
photo nuit lumiere

 Une rue joliment éclairée par des lanternes



Le cas particulier de la nuit américaine

Appelée day for night à Hollywood, le procédé consiste à tourner les images de jour et, avec des réglages caméra et un étalonnage, faire croire à une scène nocturne. Très souvent le diaphragme de l’objectif va être fermé pour baisser l’exposition. Un filtre bleu ou une fausse balance de la température de couleur va donner la teinte de la nuit à l’image. Sortir le ciel du cadre est indispensable pour ne pas vendre la mèche car un ciel lumineux est signe que la scène a été tournée de jour.
Ce procédé fonctionne très bien pour reprendre une nuit sombre, à condition bien sûr d’avoir aussi un mauvais voir très mauvais temps en journée. Le texture de la lumière est semblable et la sous-exposition et le fausse teinte marcheront bien.
C’est plus compliqué dans le cas de la pleine lune. Cela est dû au ciel bleu du jour qui décolle les ombres alors que la nuit le contraste est plus dur, la lumière ne venant que de la lune. Pour un effet crédible il faut couper les réflexions avec du borniol ou des drapeaux et pousser le contraste. La lumière de la lune étant souvent un contre, il faut placer le soleil le maximum face à la caméra. Enfin le cas de la lumière de ville est impossible à reproduire à moins bien sûr d’éclipser totalement le soleil, une solution plus coûteuse que de simplement attendre qu’il se couche.nuit américaine tournage filmUne nuit américaine intérieur très réaliste

La lumière de la nuit est incontournable au cinéma et les chefs-opérateurs apprennent rapidement à jouer des effets pour donner une intention aux séquences nocturnes. Comme pour la lumière du jour, le choix peut être de rester le plus fidèle possible à ces effets naturels. D’autres préfèreront s’en éloigner, pour créer une autre atmosphère.

pulvinar elit. dictum vel, mi, ultricies ut libero quis dolor