Red Camera Cinema Dragon Monstro Helium

Caméras cinéma RED Digital : le guide pour votre tournage !

Depuis bientôt 10 ans la société américaine de plus en plus proche d’Apple, a sorti plusieurs caméras. Il n’est d’ailleurs pas toujours évident de s’y retrouver entre les Epic, Scarlet, Mysterium, Dragon, Helium, Monstro ou Gemini. Nous allons donc faire le point entre ces différentes caméras en commençant par la série Mysterium X jusqu’à la […]
Depuis bientôt 10 ans la société américaine de plus en plus proche d’Apple, a sorti plusieurs caméras. Il n’est d’ailleurs pas toujours évident de s’y retrouver entre les Epic, Scarlet, Mysterium, Dragon, Helium, Monstro ou Gemini. Nous allons donc faire le point entre ces différentes caméras en commençant par la série Mysterium X jusqu’à la toute dernière Gemini. Quels sont leurs avantages ? comment s’adaptent-elles aux productions ? aux conditions de tournage ? Suivez le guide des caméras RED.

RED Scarlet Mysterium X

Sortie en 2012 comme successeur de la RED One, le modèle Scarlet est toujours un modèle premier prix, bridé en résolution et en cadence d’images par rapport aux Epic. Cette Scarlet embarque un capteur Mysterium X 5K (12 FPS) au format super 35 1,90:1 (spécial chez RED). Par conséquent les tournages vidéo ne sont possibles qu’à partir de la résolution 4K en 30 FPS maximum. Le 5K étant réservée au time-lapse ou à la photographie. Les corps caméra des RED s’appelle DSMC pour Digital Stills and Motion Capture (images fixes et capture vidéo).

RED Epic Mysterium-X

C’est avec l’Epic que tourner en 5K devient possible et même le slow motion puisque la cadence d’images est de 120 FPS dans cette résolution. Une grande différence qui justifie l’écart de prix entre l’Epic et la Scarlet. Il est important de savoir que lors des changements de résolutions, le capteur crope. C’est-à-dire qu’il devient plus petit pour s’adapter en résolution. Il y a donc un changement de rapport des focales à chaque palier du 5K au 2K.

De par leur ancienneté, les deux caméras au capteur Mysterium sont moins chères en location que les autres modèles plus récents. Elles répondent tout de même à la norme 4K, devenue obligatoire sur les productions Netflix par exemple.

RED Scarlet Dragon

Fin 2014 RED met sur le marché un nouveau capteur baptisé Dragon. Celui-ci satisfait à la demande des opérateurs qui veulent bénéficier d’une meilleure colorimétrie et d’une plage dynamique plus étendue.
Deux versions se déclinent aussi pour ce capteur. La Scarlet possède toujours le bridage mais cette fois-ci au 6K, résolution maximale du sensor. Ainsi le nombre d’images par seconde est de 12 et passe à 30 en 5K (toujours avec le phénomène de crop). Une nouvelle technologie vient également avec ce capteur, les OLPFs, filtres électroniques qui se mettent devant les photosites pour les adapter aux conditions de tournage. Le low light par exemple est conçu pour les prises de vue en basses lumières ou de nuit.

RED Epic Dragon

Avec l’Epic la résolution 6K est enregistrable jusqu’à 100 FPS. Autant dire qu’au niveau espace de stockage il faut prévoir large. Un disque dur même de 256Go serait vite rempli (en à peine plus d’une minute). Heureusement pour ne pas alourdir considérablement le budget des productions, toutes les Red ont un système de compression du RAW sans perte visible à l’œil, qui permet d’alléger les images. Cette compression oscille entre 3:1 et 18:1. Elle est conseillée à 8:1 pour avoir un bon rapport qualité poids.La gamme Dragon représente aujourd’hui un bon compromis entre qualité d’image et prix de location. 
Camera Red Capteur Comparatif Raven Dragon Monstro Helium
Les tailles des capteurs des RED DSMC2 et Dragon.

RED Raven

2016 signe le début d’une grande vague de sortie chez RED. C’est souvent à partir de ce moment qu’on perd le fil entre les différentes caméras, car de nombreuses spécificités vont apparaître.La première à sortir est la Raven à la résolution 4,5K sur un capteur Dragon cropé au format 23,04×10,80 mm (ratio 2,13) à 120FPS. Cette caméra est aussi la première à intégrer les nouveaux corps DSMC-2. L’enregistrement au format Apple ProRes est accessible. Les accessoires dédiés sont entièrement revus dont les OLPFs. La connectique est meilleure, la caméra plus légère.

RED Scarlet-W

Deuxième caméra de cette génération DSMC2, la Scarlet-W. W pour Weapon qui amorce un nouveau capteur : l’Helium. Paradoxalement la Scartlet-W est équipée de l’ancien capteur Dragon comme la Raven. Celui-ci est en 5K cropé (donc plus petit que ceux des caméras Dragon). En terme de cadence d’images, elle sincère entre ces deux modèles. Elle va jusqu’à 60 FPS en 5K et 150 FPS en 4K.

RED Epic-W

Voici le modèle qui embarque le capteur Helium, un super 35 (ration 1,90:1) en 8K ! Une très grande résolution qui offre le zoom en post-production x2 pour une diffusion en 4K, x4 pour la diffusion full HD. Le piqué de la caméra est prononcé donnant un niveau de détails abouti, surtout avec des objectifs piqués comme les Arri Zeiss Master Prime. La colorimétrie est encore améliorée avec un skin tone très fidèle.

RED Monstro

Sortie quasiment en même temps que les modèles Weapon, la Monstro présente elle aussi des caractéristiques bien spécifiques. Monstro est le nom de son capteur, lui aussi original, puisqu’il est au format VistaVision soit un équivalent 70mm en pellicule avec une résolution de 8K. Un des grands avantages de cette caméra est qu’en 6K on retrouve le format super 35. Elle offre donc une versatilité de formats plus intéressante que les autres RED. De plus sa dynamique est légèrement plus grande. Mais c’est aussi la caméra la plus chère sortie par le fabricant américain. Elle nécessite des objectifs qui couvrent les grands formats et de gros disques durs pour une utilisation en 8K. Mais elle donnera aussi les plus belles images de la gamme.

RED Gemini

La dernière en date est la caméra dédiée aux basses lumières. Pas seulement d’ailleurs car elle filme très bien en lumière normale. Cela grâce au capteur, lui aussi unique, appelé Gemini. Il est doté de la technologie dual ISO native (double ISO natif) mis au point par Panasonic sur les Varicam. Ainsi le premier réglage ISO « standard » à 800-1000 ISO correspond aux scènes bien lumineuses. Mais pour obtenir de très belles images en basse lumière, il faut le second réglage à 3200 ISO ! L’image est nette, colorée, avec une dynamique équilibrée. Cette dernière présente en plus l’avantage d’être moins chère que les modèle Epic-W et Monstro.

La politique marketing de RED n’est pas toujours évidente à suivre. L’idée de la marque est que chaque tournage puisse néanmoins trouver la caméra qui lui convient, dans un budget adapté. C’est pourquoi nous espérons que ce petit guide entre les différents modèles vous permettra de mieux comprendre les caméras RED et de trouver celle qui correspond à votre film. Reportez-vous au tableau ci-dessous pour les comparez entre elles.
Comparatif capteur camera cinema Red
Comparatif des différents capteurs des caméras RED.

Aenean felis leo. eget mattis dolor odio consectetur venenatis, sed